Sky Cycle : quand les vélos volent

Tout le monde connaît les difficultés des grandes villes : des embouteillages, le manque d’espace, la pollution, le bruit et le manque d’intérêt de la part des administrations de résoudre ce genre de problèmes d’une manière intelligente.

D’un côté, faire du vélo dans les villes est une solution partielle, au moins pour minimiser l’impact négatif du véhicule privé, de contaminer moins et de rendre notre quotidien plus sain et plus en harmonie avec l’environnement. Mais d’autre côté, l’utilisation massive des vélos combiné avec l’utilisation massive de voitures dans des villes comme Londres crée des conflits chaque jour entre les uns et les autres.

L’architecte superconnu Norman Foster avec sa corporation Norman + Partners, l’atelier Exterior Arquitecture et le cabinet-conseil de transport et mobilité Space Syntax hont développé un projet (au début un peu futuriste) de voies cyclables élevées appelé Sky Cycle.

Sky Cyle

Le projet initial dispose de 10 grandes routes principales entre Londres et ses environs. 220km de routes élevés pour vélos permettant jusque 12.000 cyclistes à l’heure avec plus de 200 entrées et sorties. Si le projet est approuvé, Norman Foster estime que sa réalisation prendra plus ou moins 20 ans.

  Exposition Cycle Revolution à Londres

Sky Cyle London

Norman Foster, cycliste et connaisseur des problèmes quotidiens entre cyclistes et automobilistes, explique :

“SkyCycle as a lateral approach to finding space in a congested city. By using the corridors above the suburban railways, we could create a world-class network of safe, car free cycle routes that are ideally located for commuters.”

Utopie ou non, ces projets sont très utiles pour connaître différentes solutions possibles aux embouteillages et pour nous rendre compte du fait qu’il y a un problème avec la voiture privée. Et surtout, ils nous font avancer, proposer de nouvelles idées et réfléchir sur la situation actuelle.

Artículo original publicado en PSFK.

Tu aimerais ajouter quelque chose à cette histoire ? S’il te plaît, utilise la section « Commentaires »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*