SkunkLock, l’antivol qui attaque le voleur avec du spray

Chaque année, plus de 1,5 million de vélos sont volés et seulement le 2,4 % peuvent être retrouvés.

Daniel Idzkowski et Yves Perrenoud connaissent le problème. Ils ont même su que en seulement quelques minutes, les cadenas les plus fréquents peuvent être coupés avec des scies à métaux.

skunklock

Pour offrir une solution à ce problème, ils ont créé SkunkLock, un antivol en forme d’U qui lors d’un essai de coupage libère une nuage de produits chimiques qui provoquent la fuite du voleur. La substance gazeuse utilisée dans le SkunkLock n’est pas toxique et elle est tout à fait légale. Destiné à effrayer le voleur, le cadenas moindre la vue du voleur, lui rend la respiration difficile et lui donne envie de vomiter. La substance se libère que le voleur ait coupe un tiers de l’antivol.

En collaboration avec l’ingénieur suisse et amant des vélos Perrenoud, Idzkowski a développé le produit parfait. La substance créé aux fins décrits a été breveté et appelée “formule D_1”. En ce moment, ils sont en train de mobiliser des fonds dans une campagne de crowdfunding en IndieGogo.

  Blinkers : l'avenir des lumières pour cyclistes urbains

Voilà le vidéo pour que vous voyiez en plein fonctionnement :

“Tu aimerais ajouter quelque chose à cette histoire ? S’il te plaît, utilise la section « Commentaires »”

1 Comment on SkunkLock, l’antivol qui attaque le voleur avec du spray

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*